Être soigné par une femme médecin réduit-il le risque de mortalité ?

Une étude s'est posé la question. La réponse ? "oui". Ce genre de travaux, est-il sérieux ou est-il le support d'une idéologie ?
Être soigné par une femme médecin réduit-il le risque de mortalité ?
Date de publication : 13 Août 2018
Nombre de commentaires : 2

Il y a un petit moment, on trouvait des news reprisent un peu partout, qui disaient qu'être soigné par une femme médecin réduirait le risque de mortalité. Je vous ressors un des articles au hasard: celui des échos.

On commence à avoir l'habitude, et vous aussi si vous suivez nos vidéos : la presse fait souvent dire n'importe quoi aux études scientifiques. Premier réflexe donc : aller à la source originale. On peut la trouver ici.

Premier constat : l'étude a vraiment l'air de tirer les mêmes conclusions que celles prétenduent dans la presse. C'est déjà bien.

Après tout, peut-être est-on sur le point de découvrir une étude très sérieuse qui nous fera accepter une nouvelle réalité, qui sait ? Il faut rester ouvert.

Entrons donc dans le vif de l'étude.

Tout d'abord, on peut noter que l'étude se limite à des patients de plus de 65 ans, et observe leur mortalité dans les 30 jours après leur admission à l'hôpital.

Ceux qui meurent le 31ème jour ne comptent pas évidemment...

D'autre part, la différence de mortalité annoncée comme "significative" est de 0,42 % (11,07 % contre 11,49 %). Je vous laisse juger de la phrase de conclusion suivante :

Notre étude suggère que les différences de pratiques de la médecine entre les médecins hommes et femmes suggérées dans les études précédentes pourrait avoir des implications cliniques IMPORTANTES pour le patient.

IMPORTANTES ? 0,42% ? Vraiment ?

Aussi, l'étude se focalise sur des internes en médecines. Les internes femmes VS les internes hommes.

Avec un regard purement objectif, on parle tout de même d'une étude "cross-sectional". C'est-à-dire qu'on n'est pas dans la top qualité... Mais ça on y reviendra dans nos vidéos.

Étant donné le fait qu'il est difficile d'extrapoler à partir d'une différence insignifiante sur les 30 premiers jours d'hospitalisation des plus de 65 ans à l'ensemble des consultations de tout âges et toutes situations confondues, je dirais que pour titrer des conclusions aussi radicales : c'est qu'on est dans du pas très sérieux...

Mais je ne suis pas le seul à être un peu étonné par le manque de recul qu'ont les auteurs de l'étude. Un médecin a fait le travail de debunk, et il est moins nuancé que moi !

FAKE MEDICAL NEWS: Is it better to be treated by a male physician or a female physician?

C'est la fin des politesses et du conditionnel. On passe directement aux accusations de FAKE NEWS :)

Roger Ladouceur 2
Sacré Roger Ladouceur ! FAKE NEWS ! Quelle agressivité ? Pourtant, avec un nom comme ça...

Dans son article Roger rappelle à quel point les conclusions sont dénuées de sens en vu des chiffres. Ensuite, il passe à la critique à proprement parler.

C'est une étude observationelle. On ne contrôle donc pas toutes les variables comme dans une RCT (voir nos vidéos). Voici des facteurs qui peuvent influencer les résultats selon Roger :

  • Les femmes sont en moyenne 5 fois plus jeunes que les hommes chez les médecins.
  • Les femmes travaillent plus volontiers dans des grands hôpitaux formateurs.
  • Les femmes traitent 27 % moins de patients que les hommes chaque année (132 vs 181)
Chacun de ces 3 facteurs à eux seuls peuvent expliquer la différence minuscule entre les deux groupes.

Pour comparer l'incidence d'un paramètre entre deux groupes et pouvoir en tirer des conclusions, il faut impérativement minimiser et / ou contrôler les facteurs confondants. C'est la base !

De plus, si cette étude semble être certes "significative statistiquement" avec l'analyse de plus de 1 500 000 cas, il ne faut pas confondre puissance statistique, et taille de l'effet. En terme plus simple cette étude nous annonce qu'on est SUR qu'il y a une différence MINEURE en faveur des femmes médecin internes sur 30 jours et sur une population de plus de 65 ans.

De là à s'enflammer dans de grandes annonces... calmos !

On attend d'un journal sérieux comme le JAMA qu'il range ce genre d'étude à sa place : la poubelle. Malheureusement, bien au contraire, cela donne à manger aux journaux à articles buzz, qui ont une grande visibilité pour colporter la FAKE NEWS que les femmes seraient nécessairement de meilleurs médecins que les hommes...

Conclusion

Réfléchissons un peu, entre deux médecins, qu'est-ce qui vous paraît plus important pour les distinguer ?

- Réponse A : Leur sexe

- Réponse B : leur expérience

Tic tac...

Les auteurs de l'étude ont choisi la réponse A. Poser ce genre de question, n'est-il pas déjà l'aveu d'un désir de surfer sur la mode idéologique actuelle de l'opposition systématique entre l'homme et la femme ? Je veux dire... la question vous parait-elle pertinente ?

Avec ce genre d'annonce dans la presse grand publique, n'importe qui de bonne fois pourrait se dire : "il faut que je sois traité par un médecin femme, c'est mieux, c'est prouvé !!!".

Sauf que, vaut-il mieux être traité par une femme interne, ou un homme de 30 ans d'expérience en médecine ? Je n'ai pas la réponse, mais une chose est sûre : le sexe n'est évidemment pas le seul critère à prendre en compte...

C'est étrange, cette tendance bien moderne qu'on a de tout voir par le prisme de ce qui peut nous diviser entre nous. Les hommes CONTRE les femmes... Enormément d'actualités vont dans ce sens en ce moment j'ai l'impression, pas vous ?

Voir aussi :

Commentaires (2)

Attention, il ne vous reste que : caractères.

  • Corinne le 16 Août 2018, 08h56

    Merci pour ce travail énorme et de grande qualité ! C'est une bonne leçon pour notre esprit critique !
    Merci à Barbalabs d'exister ! Les articles sont toujours intéressants et agréables à lire !

    Il me semble qu'il manque un mot dans la phrase :" les femmes sont en moyenne 5 plus que les hommes "

    • Barbalabs le 11 Septembre 2018, 08h50

      Merci beaucoup ! C'est encourageant ^^
      Et nous avons corrigé la phrase, merci !

Cet article vous plait ? Pensez à vous inscrire à la newsletter pour ne pas manquer nos autres publications !


... et sur FB :