La lutte contre le cholestérol relève du crime contre la vie

Le Professeur Philippe Even explique à quoi sert le cholestérol ainsi que la dangerosité des médicaments anticholestérol : les statines.
Arrivé sur barbalabs : 06 Juin 2016
Originellement daté du : 25 Janvier 2014
Nombre de commentaires : 2

Parite 1 : Le cholestérol, molécule de vie

Historique

0:26 Le cholestérol est découvert au 18ème siècle dans les calculs biliaires (donc mauvaise réputation).

1:12 Dans les années 50, les maladies artérielles préoccupent les médecins. Du fait de l'augmentation de l’espérance de vie, ces maladies deviennent de plus en plus fréquentes. Elles apparaissent en général après 65 ans.

1:51Les maladies artérielles (coronaires et cérébrales) sont des maladies de « vieux ».

Aujourd'hui en France, ces maladies tuent en moyenne autour de 80 ans.

Avant 45 ans : 800 morts par an
Entre 45 et 65 ans : 5000 morts par an
A partir de 75 ans : 75% des morts par infarctus
(plus de 100 000 morts par an)

3:17 Au cours des autopsies, on retrouve des plaques (en réalité ce son des cicatrices). C'était jaune, donc de la graisse. Dans cette graisse on trouvait du cholestérol. Il y avait corrélation. Le coupable était tout trouvé.

Infarctus => Plaque de graisse => Cholestérol !

NDLR : Pour comprendre le danger de ce genre de raisonnement, voir ici et .

Plaque de graisse dans une artère
Plaque de graisse dans une artère

4:34 À partir des années 1970/1980 les biochimistes commencent à travailler sur le cholestérol. Ils découvrent la plus fascinante de toutes nos molécules.

5:05 Le cholestérol est si important que, même sans apports alimentaires, le corps en fabriquera de lui même. Il est indispensable.

5:38 Le cholestérol est un cristal rigide. C'est un objet qui permet de structurer l'organisme vivant.

Les fonctions du cholestérol

6:07 1) Il structure les membranes

Il y a une membrane autour de la cellule. Cette membrane est la barrière protectrice qui rend possible les fonctions cellulaires et donc la vie (production d'énergie, reproductions...). Le cholestérol permet d'en fabriquer l'indispensable squelette. Il assure la robustesse, la solidité et la permanence de ces membranes et donc de la vie.

Le manque de cholestérol conduit à une fragilisation de ces membranes. Ce qui produit de nombreuses complications musculaire et cérébrale (nerveuses).

7:42 2) Il permet la communication intra cellulaire

Les cellules communiquent entre elles (émettent des besoins) via des hormones. Ces hormones vont s'accrocher à des récepteurs placés sur les membranes.

Beaucoup d'autres phénomènes biologiques fonctionnent de manière analogue, sans pour autant être appelé « hormone ». Exemple : neuromédiateur, lymphocyte du système immunitaire...

Pour que les récepteurs puissent rester accrochés aux membranes, ils doivent être plantés sur le cholestérol. Pas de cholestérol, pas de récepteur. Pas de récepteur, pas de communication.

Suite et fin de la partie sur cette fonction de communication à 16:52

10:10 3) Il transporte les graisses (acides gras)

Le cholestérol est un cristal avec une fonction qu'on appelle « alcool » (=c'est un alcool). Grâce à cette fonction, il s'accroche sûr les graisses absorbées dans l'alimentation.

Les graisses ne sont pas solubles dans l'eau. Pour circuler dans le sang, les acides gras ont besoin de se « solubiliser ». Et s'accrochant aux graisses, le cholestérol rend possible le transport des acides gras essentiels au corps humain.

Notre énergie est due à la combustion des graisses. Cette fonction est donc essentielle !

Note : Le glycérol, en se combinant à trois acides gras (estérification) devient un triglycéride. C'est le premier transporteur d'acide gras du corp. Le cholestérol étant le deuxième.

Les glycérols et les cholestérols transportent les acides gras dans le sang. Sans eux ils s'amalgameraient comme de l'huile dans une bouteille d'eau.

13:00 Le cholestérol est extrêmement difficile à fabriquer pour l'organisme. Il y a 36 étapes successives. C'est la plus longue connue par le professeur Even. Il est si précieux qu'il n'est jamais détruit ! C'est un cas unique. Toutes les autres molécules, quand elles s'abîment, sont détruites.

14:39 Les muscles étant mécaniquement extrêmement sollicités, la fonction structurante du cholestérol y est particulièrement importante.

Le cholestérol dans le cerveau

15:13 Les cellules nerveuses (notamment celles du cerveau) sont particulièrement sensibles au manque de cholestérol.

Pourquoi ? Car le cholestérol assure la structure des membranes cellulaires, or les cellules nerveuses ont des membranes plus grandes du fait de leur structure en étoile (et non en boule). En l'absence de cholestérol, ces cellules se détruisent.

Le cholestérol est si important pour le cerveau qu'il a son propre système de fabrication autonome.

Pour simplifier :

Pas de cholestérol = Mort des neurones.

Tout cela peut produire des troubles de la pensée, de la mémoire, de l'attention, de la coordination des mouvements et de la stabilité des mouvements (tremblements).

Cholestérol et hormones (stéroïdes)

16:52 Le cholestérol est aussi l'ingrédient majeur des stéroïdes :

  • La cortisone
  • Les œstrogènes
  • La progestérone
  • La testostérone

Il est donc à la fois indispensable à la fabrication des hormones mais également à leur réception (revoir à 7:42).

18:00 Il est également l'ingrédient de base des acides biliaires. Ils servent à la digestion des graisses.

19:10 Beaucoup de molécules sont créées à partir du processus de création du cholestérol (= les « isoprénoïde)

Molécules créées à partir du processus de création du cholestérol
Molécules créées à partir du processus de création du cholestérol

Exemple de molécules créées à partir d'Isoprénoïdes :

20:48 1) La molécule « RAS » : Elle sert à contrôler la prolifération cellulaire.

  • Trop de ces molécules = cancer
  • Pas assez = vieillissement accéléré

21:15 2) La molécule « RHO » : Elle sert à contrôler la réponse immunitaire.

  • Pas assez de RHO = pas de réponse immunitaire

21:52 3) Une molécule qui protège contre l'oxydation

22:53 4) Une molécule qui contrôle le renouvellement du squelette

En somme, Isoprénoïde = prolifération cellulaire, réponse immunitaire, protection contre l'oxydation, renouvellement des os.

23:23 Les statines (médicaments anti-cholestérol) perturbent le processus de fabrication du cholestérol mais aussi des isoprénoïdes. La conséquence néfaste de la prise de ce médicament va être une perturbation de toutes les fonctions vues précédemment.

24:52 La circulation du cholestérol dans le corps :

  • Il est fabriqué dans le foie et le cerveau.
  • Il voyage ensuite vers toutes les cellules du corps via le système sanguin.
  • Il est stocké sous forme estérifiée en « LDL » (= combiné avec un acide gras).
  • Le surplus retourne dans le sang pour être utilisé par d'autres cellules sous forme de « HDL ». Le corps prévoit une marge de sécurité pour être sûr de ne jamais en manquer.
  • Les HDL se transforment à nouveau en LDL afin de servir de matière première à d'autres cellules.
  • Une petite partie des HDL n'est pas transformé en LDL directement dans le sang, mais va être recyclé par le foie en LDL en ou acide biliaire.

26:25 Les HDL sont ce surplus de molécules de cholestérol (accrochés à d'autres molécules) qui retournent vers le foie afin d'être recyclés.

Le HDL est réputé chez les médecins et dans l'industrie pharmaceutique comme étant un bon cholestérol. Le LDL serait le mauvais.

Le dogme du cholestérol

28:48 On ne sait pas interpréter les analyses de sang : aucune étude n'existe sur le rapport entre la concentration de cholestérol dans le sang et dans les cellules.

Avec les seules données de la biochimie, on sait que le cholestérol ne peut pas avoir de rôle dangereux majeur pour l'organisme. Penser le contraire est d'une puérilité absolue.

31:45 Les médecins, les cardiologues et les patients sont prisonniers d'un mythe :

« Le cholestérol c'est le diable »

Ils ignorent tout de ces données qui sont pourtant dans les livres de première année de biochimie. Ces découvertes ont été faites à partir des années 1980. Les médecins n'ont pas suivi ces découvertes et sont restés sur la fameuse croyance de 1950 :

Les maladies artérielles sont dues aux plaques => dans les plaques il y a du cholestérols =>
Le cholestérol est responsable.

L'industrie pharmaceutique

34:25 Les dirigeants des industries pharmaceutiques sont d'une intelligence remarquable. Bien supérieur aux médecins. Ils ont compris que de faire croire que le cholestérol était une maladie et que tout le monde était malade, c’était le plus grand marché pharmaceutique du monde.

35:06 Un chercheur japonais a trouvé par hasard la première « statine ». L'industrie a compris alors que s'ouvrait devant elle le paradis des marchés pharmaceutiques.

Elle a instrumentalisé l'erreur des médecins (qui accusaient faussement le cholestérol). Elle a vu l’intérêt économique et financier de fabriquer des médicaments anti-cholestérol. Elle a une part de bonne foi aussi dans le sens où elle a cru les médecins (eux aussi de bonne foi).

36:44 Plus de la moitié des députés de l'assemblé national est sous statine.

Efficacité des statines

37:30 La cause principale des maladies artérielles est la cicatrisation des lésions provoquées par des à-coups due aux variations de la pression artérielle.

Le rôle du cholestérol dans ce processus n'est pas prouvé. S'il était prouvé, il ne serait que marginal : les acides gras transportés par le cholestérol pourraient contribuer à l'épaisseur et à l'importance des cicatrices. Même si c'était le cas, le cholestérol est innocent, ce serait les acides gras le problème. Son rôle serait donc très indirect. Il serait le transporteur des acides gras ayant joué un rôle secondaire dans le processus.

L'hypercholestérolémie

43:04 Il y a des maladies génétiques qui s’accompagnent d'un cholestérol très élevé. Ces personnes ont beaucoup de problèmes cardiaques très jeune. Mais ce n'est pas la même maladie. Ils ne meurent pas à cause des plaques.

Parties 2 : Statine, une molécule du diable

46:44 1) Expérimentation :

On ne sait pas reproduire expérimentalement les maladies cardiovasculaire (aterome).

47:41 3) Epidémiologie :

Les grandes études présentées par l'industrie tentent de montrer la relation entre le taux cholestérol et la mortalité. Cette relation n'existe pas. Toute les autres études montrent au contraire qu'en dessous de 2,7 grammes, le taux de cholestérol et la mortalité ne sont pas liés.

Au-dessus de 2,7 grammes, il y a effectivement une corrélation. Mais il faut comprendre que le taux de cholestérol monte naturellement au cours de la vie. Il n'y a donc aucune raison de penser que l'un implique l'autre. C'est comme de penser que les cheveux blancs ou les rides augmentent la probabilité de mortalité. C'est parfaitement ridicule. NDLR : Pour comprendre cette erreur de raisonnement, voir la vidéo explicative sur l'effet cigogne.

L'épidémiologie montre que le cholestérol est innocent.

La présentation des résultats proposés par l'industrie est reconnue par beaucoup de statisticiens comme une falsification.

51:38 3) Les essais cliniques :

Un essai coûte environ 500 millions de dollars.

Économiquement, une entreprise privée ne peut pas se permettre que le résultat soit négatif.

Il faut à tout prix que l'essaie soit positif.

L’industrie a atteint un niveau de sophistication énorme dans le trucage des résultats. Leur intelligence pour tromper est stupéfiante.

Pour le détecter il faut :

  • Être méfiant et critique dès le départ
  • Beaucoup d'expérience des essais cliniques

- Un très petit nombre de médecins s'est donné le mal d’acquérir cette expérience nécessaire.
- Les médecins ne sont pas méfiants car ils croient au mythe du cholestérol.

L'industrie garde secret les résultats de l'essai clinique. Elle ne fournit qu'un article de dix pages dont les cardiologues ne liront au mieux que le résumé ou la conclusion.

À chaque fois que l'industrie a dû révéler les résultats d'un essai, elle a été condamnée pour avoir profondément changé les résultats à un montant d'entre 1 et 3 milliards.

56:50 4) L'avenir des statines

Le brevet arrive à sa fin, les industriels vont donc devoir introduire une autre molécule afin de continuer à exploiter ce marché.

En 20 ans ce marché a rapporté 300 milliards

L'industrie va probablement laisser les gens dire du mal des satines, voire même le confirmer afin d'accompagner la venu de sa nouvelle molécule.

Le cholestérol doit à tout prix rester l'ennemi.

Leur nouvelle molécule coûte très cher à produire. Une nouvelle famille de bio-médicament très active sur le cholestérol est appelée « anticorp monoclonal ». On y fabrique non pas par de la chimie mais par de la biologie sur des animaux vivants.

Le coût du traitement va donc passer de 1 €/jour à 50 €/jour. Le marketing de l'industrie va donc se tourner vers les très riches et restreindre le marché en le divisant par 50 afin de garder le même chiffre d'affaires.

NDLR : Cette prédiction coïncide avec une fin programmée de la sécu et une médecine s'adressant uniquement aux riches : Comprendre la chute financière des hôpitaux français.

1:01:07 5) Les complications des statines

Le Professeur Even regrette d'avoir été aussi nuancé dans son livre au vu des nouvelles données.

Au vu des fonctions du cholestérol, d'instinct on peut déjà se dire que le réduire, c'est prendre le risque de toucher aux fonctions musculaires, cérébrales et sexuelles.

a. Des essais cliniques trucés

Dans les essaies cliniques, les effets négatifs ont été masqués :

  • En triant les malades (on ne garde que 10% des malades les plus robustes)
  • En mettant les seuils des complications très bas (la moindre douleur sera retenue) et sur des personnes âgées (qui auront toujours un peu mal par ici ou par là). Le résultat c'est qu'on ne voit pas de différences entre le groupe placébo et le groupe statine... sauf qu'on ne se préoccupe pas de l'intensité des complications.

1:06:53 b. Une pharmacovigilance au ralenti

Les médecins ne déclarent que 10% des complications car le système de déclaration est très lourd. Pour les hôpitaux c'est encore pire.

1:08:10 c. Les complications des statines ressemblent énormément aux complications de l'âge

  • Mal aux articulations, aux muscles (épaules)
  • Perte de mémoire, de l'attention et de la vivacité d'esprit
  • Perte de libido

Les patients qui ont ces symptômes se disent « c'est l'âge ». Il n'est pas étonnant que les patients confondent ces symptômes avec ceux de l'âge et cela les rend encore plus difficiles à associer aux statines.

Quand on stoppe les statines, dans la plupart des cas, en quelques semaines, les inconvénients des statines disparaissent. Et quand on les reprend, ils réapparaissent.

Entre 10 et 15% des gens arrêtent les statines à cause des effets secondaires, malgré la propagande.

Les effets indésirables des statines sont donc :
  • Les douleurs musculaires (1:14:01)
  • Le cerveau (problèmes de mémoire, d'attention)
  • Le comportement sexuel (qualité et fréquence des rapports sexuels, qualité de l'érection)
  • Tremblements
  • Complications cutanées (plus rare, mais grave) (1:17:14)
  • Complications pulmonaires
  • Complications du foie : stéatose, pancréatite. Plus rare, mais sur toute une population, 5 morts par ans en France tout de même (1:18:02)
  • L'hypertension (1:18:44)

Certaines maladies de parkinson sont-elles dues aux statines ? Possible...

Certaines artroses, polyartrites, sont-elle dues aux statines ? Possible...

1:16:39 Le bénéfice des satines est nul quelque soit l'hypercholestérolémie

Conclusion sur les statines

1:20:07 Les médecins doivent être attentifs et apprendre aux patients à se poser les bonnes questions.

Depuis 20 ans qu'on utilise les statines sur une très grande partie de la population, elle ne donne aucun effet sur l'épidémiologie. C'est la meilleure preuve de son inefficacité.

1:25:50 Conflit d'intérêts

Le principal contradicteur du Professeur Even est un cardiologue parisien. Il est membre de « advisory board » de 6 grandes compagnies pharmaceutiques. Consultant de 13 autres entreprises avec des honoraires de plusieurs dizaines voir de centaines de milliers d'euros.

Il a mis sur pied un réseau de 5 000 médecins dans le monde contrôlant 50 000 malades dans 38 pays payé par l'industrie pharmaceutique :

  • Ce réseau est essentiel car il fait gagner énormément de temps sur les essais cliniques. Perdre 2 ans sur un brevet serait perdre beaucoup trop d'argent.
  • Il permet également de cibler son marketing. Ce qui est très lucratif.

Les statines relèvent de la criminalité contre la vie.

1:29:39 Le cholestérol, c'est comme l'âme d'un violon.

Ce sont les livres du docteur de Lorgeril qui ont mis la puce à l'oreille au Professeur Even.

La revue « prescrire » est la seule revue qui fait du bon travail. Le « quotidien du médecin » et les autres sont des feuilles de chou sans intérêt.

L'association « formindep » : pour une formation et une information médicale indépendante de tout autre intérêt que celui de la santé des personnes.

1:33:39 La controverse avec le professeur d'épidémiologie.

1:35:28 La non-dangerosité du cholestérol dans l'alimentation. L’anecdote du fou mangeur d’œuf.

1:37:27 Le taux de cholestérol

La moyenne française :

  • à la naissance : 0,40 gramme.
  • à 50 ans : 2,10 grammes.

Au-delà de 3 grammes c'est probablement une maladie génétique.

Le taux cholestérol augmente très lentement tout au long de la vie.

Le taux de cholestérol moyen est beaucoup plus bas au Japon et encore plus bas chez les Aborigènes australiens, les rebelles du mali, les touarègues : 1,5 gramme.

On en déduit que ce qui est absolument nécessaire à un fonctionnement normal, c'est 1,5 gramme

Le surplus dans nos pays vient du fait que chez nous, le corps s'adapte au fait que l'on mange plus de graisses. Plus on mange de graisses et plus on a besoin de cholestérol pour le transporter.

Avec l’apparition des médicaments, la limite haute est descendue de plus en plus. Avant personne ne s'inquiétait d'un taux inférieur à 3 grammes.

Il vaudrait mieux réduire la consommation de graisses.

Les Américains ont déjà engagé le virage marketing nécessaire à leur stratégie. On ralentit sur les statines.

1:42:32 Le cholestérol n'est pas abîmé par les statines et quand on arrête, il revient à son taux normal.

1:43:46 L’arrêt des statines : chaque individu est génétiquement unique. La prise et l'arrêt des statines a donc des effets très divers sur chacun d'entre nous.

Note BBL

Dans son exposé, le Professeur Even ne précise pas que le cholestérol est aussi un précurseur de la vitamine D. On pourrait dire que c'est de la provitamine D.

Il aurait pu ajouter à sa liste des bienfaits du cholestérol la synthèse de la vitamines D et tous ses avantages. D'autant plus qu'aujourd'hui, beaucoup de gens hésitent à se supplémenter en vitamine D.

L'intérêt de la vitamine D[1]:

  • La vitamine D est indispensable à la santé des OS.
  • Les spécialistes estiment que son taux sanguin doit être supérieur à 30 ng/ml pour prévenir le cancer et les maladies immunitaires.

Cette vidéo résume très bien la problématique du cholestérol. Pour les curieux et pour bien comprendre les entourloupes des labos pendant leurs tests, nous vous suggérons la lecture du livre « cholestérol mensonges et propagande » du Dr de Lorgeril. Vous comprendrez ainsi les manipulations scientifiques et vous serez à même d'avoir un esprit critique affûté quand vous entendez le fameux « une étude américaine dit que... ».

  1. Est ce que je manque de vitamine D ?, consulté le 06 mai 2016.

Voir aussi :

Commentaires (2)

Attention, il ne vous reste que : caractères.

  • da silva le 29 Octobre 2016, 21h52

    esce vrai que le traitement contre le colésterol est fabriquer avec des pesticides?

    • Barbalabs le 12 Novembre 2016, 12h02

      Non.

Cet article vous plait ? Pensez à vous inscrire à la newsletter pour ne pas manquer nos autres publications !


... et sur FB :