Le bonheur est dans les groupes religieux ?

On remarque une corrélation entre une bonne santé mentale et l'appartenance à des groupes religieux.
Le bonheur est dans les groupes religieux ?
Arrivé sur barbalabs : 18 Août 2015
Originellement daté du : 14 Août 2015
Source : Washington Post
Nombre de commentaire : 0

Une nouvelle étude suggère que l'adhésion à un groupe religieux pourrait faire plus pour "le bonheur" de quelqu'un que les autres formes de participation sociale , comme le bénévolat , faire du sport ou prendre des cours.

Une étude dans l'American Journal of Epidemiology[1] par des chercheurs de la London School of Economics et le Centre médical de l'Université Erasmus aux Pays-Bas a estimé que le secret du bonheur durable réside dans la participation à la religion.

"L'église semble jouer un rôle social très important dans la lutte contre la dépression et aussi en tant que mécanisme d'adaptation pendant les périodes de maladie en fin de vie", a déclaré dans un communiqué Mauricio Avendano, un épidémiologiste à la LSE et auteur de l'étude. "Nous ignorons si c'est la religion elle-même ou le sentiment d'appartenance à une communauté et le fait de ne pas se sentir socialement isolé".

Les chercheurs ont examiné quatre activités sociales :

  1. Bénévolat ou travail avec un organisme de charité
  2. Cours de formation
  3. Participation à des organisations religieuses
  4. Participation à une organisation politique ou communautaire

Les chercheurs ont constaté que parmi ces quatre activités sociales, la participation à une organisation religieuse était la seule associée au bonheur durable.

L'étude a analysé 9000 Européens âgés de plus de 50 ans. Le rapport qui a étudié les Européens âgés a également constaté que l'adhésion à des organisations politiques ou communautaires ont perdu leurs avantages au fil du temps. Les chercheurs pensent qu'en fait, les avantages à court terme de ces liens sociaux conduisent souvent à des symptômes dépressifs par la suite.

Bien que les gens en meilleure santé soient plus susceptibles de faire du bénévolat, les chercheurs n'ont trouvé aucune preuve que le bénévolat conduisait à une meilleure santé mentale. Les avantages pourraient être compensés par d'autres impacts négatifs du bénévolat, comme le stress.

Les chercheurs ont noté qu'il était difficile de savoir si les avantages de participer à une organisation religieuse étaient dus à l'appartenance à la communauté, ou à la foi en elle-même.

  1. Social Participation and Depression in Old Age: A Fixed-Effects Analysis in 10 European Countries, publié le 16 janvier 2015.

Voir aussi :

Commentaire (0)

Attention, il ne vous reste que : caractères.

Cet article vous plait ? Pensez à vous inscrire à la newsletter pour ne pas manquer nos autres publications !


... et sur FB :